Rechercher
  • Christophe

Vous ne serez pas privés de recueillement ! (1ère partie)

Nous avions prévu de vivre ensemble deux moments de recueillement, pendant cette semaine. Le premier aurait dû vous réunir ce soir à Ressudens. J'avais demandé à Anne-Lise Pradervand de préparer avec moi ces moments de prière communautaire et nous avions déjà commencé à travailler sur tout ça, lorsque le COVID-19 s'est invité à la fête (rabat-joie !!!).


De mon côté, je me suis trouvé assez vite absorbé par d'autres obligations, en cette circonstance particulière. Mais notre amie Anne-Lise a décidé que, virus ou pas, vous ne serez pas privés de ces deux recueillements pendant la semaine sainte ! Elle a tout préparé pour que ces prières puissent être publiées sur ce blog. Un grand MERCI à elle ...


J'ai quand même une pensée pour toutes celles et tous ceux qui n'ont pas accès à ce blog.

Si vous avez connaissance d'une personne isolée, sans accès à internet, pourquoi ne pas décrocher votre téléphone et lui lire ce qui suit ?

Ce serait une belle façon de vivre ce moment de recueillement ensemble, non ?


Que Dieu vous protège et vous bénisse.

Christophe Schindelholz


Recueillement du mardi 07 avril 2020, préparé par Anne-Lise Pradervand :


Psaume 140, v 1-2/ Version : Stan Rougier

Je crie vers Toi, Seigneur, viens !

Ecoute-moi, quand je crie vers toi !

Ma prière monte comme la fumée de l’encens.

Mes mains sont ouvertes pour l’offrande du soir.

Prière (Fr Roger, Taizé)

Jésus le Christ,

Toi, tu nous aimes,

Sans ton St Esprit qui habite nos cœurs que serions-nous ?

Toi, tu nous aimes

En prenant tout sur Toi,

Tu nous ouvres un chemin vers la confiance en Dieu.

Amen.



Texte Jean 12 v 1 à 3


Six jours avant la Pâques, Jésus se rendit à Béthanie, où vivait Lazare, l’homme qu’il avait ramené d’entre les morts.

Là, on lui offrit un repas, servi par Marthe. Lazare était un de ceux qui se trouvait à table avec Jésus.

Marie prit alors un demi-litre d’un parfum très cher, fait de nard pur, et le répandit sur les pieds de Jésus, puis elle les essuya avec ses cheveux.

Toute la maison se remplit de l’odeur du parfum.






Si vous connaissez le chant (Taizé), fredonnez-le ….


Le parfum :

En ce temps de Pâques si particulier, le printemps comble notre regard et nous enveloppe de son parfum.

Nous rêvons aussi des grandes tablées avec l’odeur du jambon et des gâteaux qui cuisent dans le four.

Six jours avant la Pâque, fête juive, Marthe, Marie et Lazare accueillent pour un repas, Jésus et ses disciples. On y ressent le parfum de l’amitié !

Marie fait quelque chose d’incroyable, elle verse sur les pieds de Jésus un parfum très couteux et très rare. Elle les essuie avec ses cheveux. C’est l’expression de toute l’adoration qu’elle a pour Lui, l’amour qu’elle lui porte. Elle est remplie d’émotion, d’humilité et de générosité.


L’odeur capiteuse qui s’élève est prière à Jésus.

Nos prières d’adoration, de louange, de demande et de reconnaissance sont au tant de parfums que nous versons aux pieds de Jésus.

Toute la maison se remplit de l’odeur du parfum.

Tous les invités au repas profitent de la bonne senteur qui se répand, pas seulement dans la pièce, mais dans toute la maison.

Dans la 2ème épître aux Corinthiens 2 v 14 nous trouvons ces mots :

-« Mais loué soit Dieu, car il nous entraîne sans cesse dans le cortège de victoire du Christ. Par nous, il fait connaître le Christ en tout lieu, comme un parfum dont l’odeur se répand partout. »

Nos cœurs ouverts à l’Esprit Saint, nos pensées, nos paroles auront une bonne odeur qui se répandra autour de nous, beaucoup d’arômes agréables, particuliers à chaque personne, des parfums uniques dans nos gestes de foi et d’amour.

Un mélange de senteurs !


Prière d’intercession

Seigneur notre Dieu,

Les parfums du printemps embaument ta création ! Merci !

Mais tu vois tous ceux qui vivent dans l’isolement,

Ceux qui partagent un espace exigu,

Qui souffrent de rupture et de l’éloignement des leurs,

Ravive en eux et en nous le parfum de l’Espérance.

Seigneur,

Tu vois ceux que la maladie ronge,

Ceux que la souffrance épuise

Et les deuils qui attristent

Ravive en tous et en nous le parfum de la confiance.

Seigneur,

Ouvre nos cœurs au parfum de ton amour

Pour être ensemble en ton nom

Pour que nous apprenions toujours mieux

à t’offrir le parfum de nos prières.

Dans le nom de Jésus

Amen.


Si vous connaissez le chant (Taizé), fredonnez-le ….


Terminons ce moment en récitant le " Notre Père " ….


Rendez-vous jeudi pour le deuxième recueillement !!!

Anne-Lise Pradervand

87 vues

Posts récents

Voir tout
 

Rue des Rammes 11
1530 Payerne

©2020 par Paroisse de PACORE. Créé avec Wix.com