top of page
Rechercher
  • danielbosshard

VERS LA FIN DE L’ANNEE, d'après Lucette Schulé

Novembre, les premiers frimas

Ont blanchi les toits.

On a rentré les jardins, récolté les noix.

On a balayé les feuilles mortes

Et rangé toutes sortes

De pots de fleurs,

D’arbustes craignant les humeurs

Néfastes de l’hiver approchant.

Bientôt les fêtes : Noël, Nouvel-An.

Serons-nous à nouveau confinés

Comme au printemps passé,

Où l’on a vu se déchaîner

Tant de solidarité ?

Néanmoins, l’année fut assez bonne,

L’été radieux où l’on se donne

Le temps de s’asseoir au soleil

Pour méditer, remercier Dieu pour ses bienfaits sans pareils.

Les récoltes furent abondantes, malgré certaines déconvenues :

Par exemple la betterave malade ou les funestes crues,

Le manque de poissons

Mangés par les cormorans, ces mistons !

Et bien , que dire de plus. On est encore bien là

Fidèles au poste, reconnaissants ou un peu las

On essaie d’organiser nos habituelles rencontres.

On se retrouve avec joie à l’église. Contre

Toute attente, on espère, on a confiance,

Car on est là pour se défendre, lutter et trouver récompense

A notre patience.


Et puis, quelques vers tirés d’un livre :

« Immense grâce, Ô merveilleux amour,

Sur mon cœur passe, Passe et repasse toujours.

Et comme un océan puissant,

Dont les flots vont en se pressant,

L’amour de Jésus m’inonde

Onde sur onde, Comme un filet puissant

Ton amour m’inonde, Comme un océan. »

39 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Déposer ses soucis, au pied de la croix de Jésus-Christ et ne pas les reprendre. Oui, faire confiance en remettant à Dieu tout ce qui nous préoccupe : notre santé, notre mobilité qui s’en va petit à p

J’ai des voisins, dont le jardin, la propriété jouxtent ma maison. Tout proches et pourtant, pour me rendre chez eux, je dois faire un grand détour. Ainsi Dieu, parfois nous semble si éloigné. Quand n

Pour moi, cela me fait penser à deux mots : deux mots essentiels : C comme Christ, C comme chrétien. Oui, le Christ est mon compagnon de chaque jour. Celui qui se tient à ma droite et je ne serai pas

Post: Blog2_Post
bottom of page