Rechercher
  • Benoît Zimmermann

Montée vers Pâques

Oui, il devient lassant de confier à la médiation des moyens techniques nos vies sociales, de voyager par écran interposé, de chanter par procuration, d'étudier ou d'enseigner sans rencontrer quiconque. Hier, un ami organiste a vécu un événement extraordinaire: il avait un concert... Etonnement et curiosité avec les collègues, dont les agendas sont noirs de rendez-vous annulés, jusqu'à ce que nous comprenions qu'il s'agissait d'un concert avec orchestre diffusé sur internet et sans public!


Lassant peut-être, mais utile encore, et même nécessaire, de l'avis des personnes renseignées. Alors, tant qu'à faire, tentons d'utiliser ces béquilles techniques au mieux, en attendant la guérison. Comme un chemin de Carême...


Ici-même il y a peu, j'appelais celles et ceux qui le désiraient à offrir un enregistrement de leur voix pour que nous puissions recréer une assemblée chantante au culte. Vous avez peut-être entendu le résultat. Il était en tout cas suffisamment bon pour que plusieurs nous encouragent à poursuivre l'expérience. Demain à Payerne, nous franchirons une étape supplémentaire: nous tenterons un chant à quatre voix! Cela n'a que peu de points communs avec l'expérience du chant choral, mais nous posons cela comme un signe: ni un virus, ni nos infirmités, ni la faiblesse de nos voix, ni les craintes, ni même la mort ne sauraient faire taire la célébration de l'Eglise. Et si aujourd'hui, nous sommes réduits à des pis-aller, ils sont un reflet, bien pâle mais réel, de la louange des baptisés de toujours, au ciel et sur la terre.


MERCI à toutes celles et tous ceux qui participent à cette aventure. Leur nombre augmente. Faites-moi signe si vous avez envie de nous rejoindre!


Parmi les béquilles que nous vivons avec des fidèles de toute la Suisse romande, nous avons recommencé une série de célébrations via zoom. Tous les dimanches soir du temps de Carême-Passion, puis tous les soirs de la semaine sainte à 20h30.

Chaque dimanche, un groupe de paroissiens d'une paroisse francophone nous offre une "épître d'encouragement", qu'il a composé lui-même pour cette montée vers Pâques. Nous suivons le Christ dans l'Evangile selon Matthieu, depuis les annonces de la Passion jusqu'à la résurrection.

Les dimanches, un ministre préside la sainte Cène, que bien quelques paroisses n'osent plus célébrer en "présentiel". Les chants sont affichés à l'écran et chacun peut chanter chez soi à haute voix.


N'hésitez pas à nous rejoindre. Indications techniques sur l'annonce ci-contre. Après Yverdon-les-Bains, nous recevrons demain une épître d'un groupe de Fribourg, puis ce sera des fidèles des paroisses du Coude du Rhône (VS), de la Côte (NE), de Montrouge en région parisienne etc...


Bonne montée vers Pâques à chacune et chacun,

Benoît Zimmermann


44 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'UNIVERS QUE DIEU A CRÉÉ. D’après Lucette Schulé.

Dans un monde de bouleversements, qui ne s’est penché sur une couvée de poussins avec ravissement ? Qui ne s’est pas réjoui à la naissance d’un enfant ? Qui ne s’est attendri sur une portée de petits