Rechercher
  • Christophe

Message des ministres à propos des comptes annuels de la Paroisse


Depuis longtemps, mais plus encore ces derniers temps, des esprits chagrins évoquent la mort prochaine des communautés paroissiales.


Par méconnaissance, par manque de foi ou par manque de respect pour les formes traditionnelles de la vie en Eglise, des gens en manque d’espérance et qui parlent fort dépeignent nos paroisses comme des assemblées vieillissantes.

Ils parlent de communautés d’un autre âge qui n’attirent plus grand monde et qui s’étiolent inexorablement.


En s’appuyant parfois sur des statistiques douteuses, auxquelles on fait dire « tout et son contraire », certains sourient avec condescendance en évoquant l’âge moyen des fidèles qui assistent aux cultes. Ils n’hésitent pas à prédire la fin prochaine des paroisses et même carrément celle de l’Eglise de Jésus-Christ.


Même certains responsables de notre Eglise n’y croient plus. Ils s’évertuent à chercher d’autres formes de spiritualité collective, d’autres moyens d’aller à la rencontre de ces croyants qui, disent-ils, désertent les activités paroissiales …


Les ministres de la Paroisse de PACORE partagent, avec ces responsables, l’envie de développer sans cesse de nouveaux projets et d’explorer d’autres formes d’échanges spirituels. Nous devons rester ouverts sur le monde et la particularité de notre Eglise réformée est justement de continuer à se réformer perpétuellement.


En revanche, vos ministres ne peuvent pas adhérer aux analyses fatalistes qui résument la vie paroissiale à une lente agonie. Notre Paroisse n’est pas mourante. Loin de là …


L’année très difficile qui vient de s’écouler a révélé, au contraire, toute la vigueur et l’esprit d’initiative dont les paroissiennes et les paroissiens sont encore capables. Dans la Paroisse de PACORE (comme dans d’autres à travers tout le canton), on constate encore et toujours des idées renouvelées pour rapprocher les gens, de magnifiques gestes de solidarité et de solides élans communautaires exprimés dans la prière.


En fait, nous serions tentés de dire que la Paroisse n’a jamais été aussi vivante et vigoureuse qu’en 2020. Elle n’a jamais cessé de se manifester, même si ses actions furent forcément plus discrètes, sans grands rassemblements (pandémie oblige).


Dans le contexte particulier des comptes annuels de la Paroisse, le constat est arithmétiquement indiscutable. Confrontés à l’absence de cultes, obligés d’enterrer leurs défunts dans l’intimité, privés de moments conviviaux (fêtes, repas, ventes, apéros, …), ayant dû renoncer à tant de moments d’échanges en communauté (discussions, rencontres, visites, soirées du parcours Alpha, Noël des aînés, …), force est de constater que les paroissiennes et les paroissiens de PACORE ont continué à soutenir financièrement la Paroisse, et même dans des proportions encore jamais vues !


Le message donné, par les fidèles et les amis de PACORE qui multiplient les dons en faveur de la Paroisse, est clair : ils disent à quel point les activités paroissiales sont importantes à leurs yeux, ils se montrent solidaires et ils affirment, concrètement et en actes, leur volonté de ne pas voir la Paroisse mourir !

C’est très simple : les comptes 2020 de la Paroisse de PACORE montrent à quel point les fossoyeurs des paroisses (et de l’Eglise traditionnelle) se trompent.


L’indéfectible générosité des paroissiens et l’ampleur exceptionnelle de leur soutien financier en 2020 (année morose s’il en est …) sont autant de signes que nous, les ministres de la Paroisse, recevons comme de la reconnaissance et des encouragements.


Pour faire vivre notre Paroisse et pour que se développent encore ses activités, chaque don compte. Il n’y a pas de « petits dons ». Les ministres remercient, du fond du cœur, celles et ceux qui soutiennent leur travail, en montrant que la vie paroissiale a toujours une place importante dans notre société actuelle.


« Vous êtes intégrés dans la construction,

dont les fondations sont les apôtres et les prophètes,

et dont la pierre d'angle est Jésus le Christ lui-même. »

(Ephésiens 2, 20)


Avec nos fraternelles salutations,

François Rochat et Christophe Schindelholz



P.S. (1) : Les auteurs de cet article encouragent vivement les paroissiennes et les paroissiens de PACORE à participer à l'assemblée paroissiale de printemps, qui aura lieu par correspondance. Il suffit pour cela de vous inscrire, par mail ou par téléphone !

Vous trouverez plus de précisions en suivant ce lien : ASSEMBLEE de PRINTEMPS


P.S. (2) : D'ici à la fin du mois de mars, environ 1'000 familles protestantes recevront notre appel financier avec la prochaine tabelle des cultes. Si vous n'avez rien reçu le 1er avril ou si vous souhaitez dès maintenant faire un don à la Paroisse, voyez comment procéder en suivant ce lien : CONTACT et DONS


Merci d'avance !

51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'UNIVERS QUE DIEU A CRÉÉ. D’après Lucette Schulé.

Dans un monde de bouleversements, qui ne s’est penché sur une couvée de poussins avec ravissement ? Qui ne s’est pas réjoui à la naissance d’un enfant ? Qui ne s’est attendri sur une portée de petits

 

Rue de Savoie 1
1530 Payerne

©2020 par Paroisse de PACORE. Créé avec Wix.com