Rechercher
  • danielbosshard

LES JOIES DE L’EXISTENCE, d’après Lucette Schulé

Devant ma page blanche, je me réjouis d’y inscrire mes idées, le plus profond de mes pensées.

Aujourd’hui, plus que jamais, je suis heureuse : parce que c’est dimanche. Dans ma cuisine, car je ne peux faire autrement actuellement, j’écoute la radio. A la RTS2, il y a le culte. C’est un moment magique pour moi. J’écoute religieusement la prédication du pasteur Henchoz. Il prêche sur la guérison de l’aveugle Bartimée et c’est génial. Que d’enseignements si bien réfléchis, que de bonnes paroles qui nous régénèrent. Je pourrais en dire autant de nos ministres en fonction sur la place. Je prie, je chante accompagnant les cantiques prévus. Bref, un moment de grâce.

La musique fait partie de mon existence. J’écoute le deuxième programme de la radio suisse romande. C’est toujours un émerveillement. La musique est à ma vie ce que le souffle est à mon cœur : elle est vitale.

Je vois dans mon imagination les archets des violonistes, les doigts habiles sur le clavier du piano, je goûte avec bonheur le son des bassons, ou celui typé des cors et les divas de la chanson d’opéra me ravissent.

Quand je lis les poèmes d’Andrée Chedid, je pense que j’ai encore du chemin à faire gravement quant à ma prose. C’est magnifique.

Et puis, je repense avec émotion à ce médecin-pédiatre, vu à la télévision, soignant avec tant d’amour et de tendresse des enfants gravement atteints dans leur santé. J’en ai les larmes aux yeux.

Seigneur, je ma sens toute petite devant toi. Ai-je mérité autant cette vie de plénitude que tu m’octroies ? Puisses-je te redire combien j’admire ton Fils unique Jésus et comme j’essaie de lui plaire.

Dieu trois fois saint et trois fois béni, Tu es là en permanence, Tu m’accompagnes dans mon quotidien, Tu m’inspires, Tu m’édifies et pour cela ça vaut la peine de vivre, tout simplement.

Je suis reconnaissante, car, avec une main cassée, à la suite d’une chute, je peux et je tiens à le souligner, travailler à l’ordinateur, tricoter, recevoir mes visites, écrire. Ainsi, je te dis un grand merci.


Quelques vers tirés d’un livre :

Repose-toi, jamais Dieu ne t’oublie

Et l’heure est proche où Jésus va venir,

Tu comprendras les peines de ta vie,

Et tu verras qu’il voulait te bénir.

Oh ! Que ta foi honore et glorifie

Dieu qui t’aimas pour un immense avenir.

30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

CE QUI COMPTE...d’après Lucette Schulé.

Ce qui compte, c’est de garder la foi, de persévérer dans la prière, d’être toujours joyeux. Et de remercier. Remercier Dieu tous les jours pour son assistance, pour sa présence bienfaisante. Vibrer a