Rechercher
  • danielbosshard

Les bontés de l’Éternel ... se renouvellent chaque matin...

Dimanche je suis partie à l'aube, pour me dégourdir un peu, avant la ruée vers l'or... C'est bien ça, nous devenons tous un peu des chercheurs d'or, dans nos promenades, dans nos contacts, nos échanges et notre travail, nos lectures... à la recherche de l'essentiel.

Ce matin-là - avec cette brume légère sur les champs au creux des vallons et le chant des oiseaux qui me ravit, lorsque le soleil se lève derrière les collines et les arbres dénudés, colorant l'horizon d'une couleur nouvelle et éclatante comme de l'or - cette parole m'est revenue à l'esprit :

" Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne sont pas à leur fin."

Rentrée aussitôt chez moi, j'ai cherché à retrouver et vérifier cette parole. Elle se trouve bien au milieu du livre des Lamentations de Jérémie, comme seul point lumineux dans ce sombre tableau, tel un soleil levant:

" Voici ce que je veux méditer pour garder espoir: Les bontés de l’Éternel ne sont pas épuisées, ses compassions ne prennent pas fin ; elles se renouvellent chaque matin. Que ta fidélité est grande ! Je le déclare, l’Éternel est mon bien, c’est pourquoi je veux m'attendre à lui."

Livre des Lamentations 3.21-24

Quelle promesse extraordinaire pour nous accompagner vers la joie de Pâques partagée.


Marianne Bosshard



51 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

L'UNIVERS QUE DIEU A CRÉÉ. D’après Lucette Schulé.

Dans un monde de bouleversements, qui ne s’est penché sur une couvée de poussins avec ravissement ? Qui ne s’est pas réjoui à la naissance d’un enfant ? Qui ne s’est attendri sur une portée de petits