Rechercher
  • Christophe

Espérance & confiance, le rendez-vous du dimanche


Rendez-vous ici ce dimanche 7 juin 2020, dès 9h30.

Si vous ne pouvez pas participer au culte qui aura lieu ce dimanche à 10h à Payerne, nous avons préparé et publié ci-dessous les principaux textes et prières qui seront dits pendant ce culte. Pour vous qui restez chez vous, c’est aussi un moment de prière, à vivre ensemble même si nous sommes toujours physiquement séparés.

Chacun peut s’y joindre. Ensemble et là où nous sommes, nous pourrons nous tourner vers le Seigneur, écouter sa Parole et prier.

Bon dimanche à chacune et à chacun !


Invocation

La grâce et la paix nous sont données de la part de Dieu notre Père et de Jésus-Christ notre Sauveur.

Avant de quitter ce monde, Jésus a promis d’être avec nous tous les jours, jusqu’à la fin des temps. Dimanche dernier, nous nous sommes souvenus de ce moment où l’Esprit-Saint est descendu sur les disciples. Aujourd’hui encore, nous demandons à Dieu d’habiter nos cœurs, par son Esprit …

Prions ensemble !

Seigneur Dieu,

Toi la lumière de l’aube, qui fait disparaître toute nuit, toi la solution de nos soucis, toi la délivrance au bout de nos captivités, écoute nos prières et viens parmi nous !

Que ta présence nous éclaire et nous rassure en ces temps difficiles.

Donne-nous la confiance, la force et la persévérance, pour que nous soyons des exemples, des messagers de ton Amour dans ce monde,

Amen.


Psaume 34, 1-9

Je bénirai l'Éternel en tout temps ;

Sa louange sera toujours dans ma bouche.

Que mon âme se glorifie en l'Éternel !

Que les humbles écoutent et se réjouissent !

Magnifiez avec moi l'Éternel

Exaltons ensemble son nom !

J'ai cherché l'Éternel, et il m'a répondu ;

Il m'arrache à toutes mes frayeurs.

Quand on regarde à lui, on resplendit de joie,

Et le visage n'a pas à rougir.

Quand un malheureux crie, l'Éternel entend et le sauve de toutes ses détresses.

L'ange de l'Éternel campe autour de ceux qui le craignent, et il les délivre.

Goûtez et voyez combien l'Éternel est bon !

Heureux l'homme qui se réfugie en lui !


Prière avant les lectures

Seigneur, par ton Esprit, tu nous rejoins.

Tu nous accompagnes, tu nous guides, tu nous pousses et tu nous portes. Dépose ta lumière dans nos cœurs.

Fais germer en nous ta Parole, pour qu’elle porte des fruits tout autour de nous.

Amen.

Lecture 1 : Actes 8, 1-17

Saul approuvait le meurtre d'Etienne.

Ce jour-là, une grande persécution s'abattit sur l'Eglise qui était à Jérusalem. Tous — excepté les apôtres — se dispersèrent en Judée et en Samarie.

Mais des hommes pieux ensevelirent Etienne et firent sur lui de grandes lamentations.

Saul, lui, ravageait l'Eglise ; il pénétrait dans les maisons, en arrachait hommes et femmes et les faisait jeter en prison.

Là où ils passaient, ceux qui avaient été dispersés annonçaient la Parole, comme une bonne nouvelle.

Philippe, qui était descendu dans la ville de Samarie, y proclama le Christ. Les foules, d'un commun accord, s'attachaient à ce que disait Philippe, en apprenant et en voyant les signes qu'il produisait.

Car des esprits impurs sortaient de beaucoup en poussant de grands cris, et beaucoup de paralytiques et d'infirmes furent guéris. Il y eut une grande joie dans cette ville.

Un nommé Simon, qui se trouvait déjà auparavant dans la ville, y exerçait la magie ; il stupéfiait le peuple de Samarie et se disait quelqu'un de grand.

Tous, depuis le plus petit jusqu'au plus grand, s'attachaient à lui et disaient : cet homme-là est la puissance de Dieu, celle qui s'appelle la Grande.

Ils s'attachaient à lui parce qu'il les avait longtemps stupéfiés par sa magie.

Mais quand ils eurent cru Philippe, qui leur annonçait

la bonne nouvelle du règne de Dieu et du nom de Jésus-Christ, ils reçurent le baptême, hommes et femmes.

Simon lui-même devint croyant et reçut le baptême ;

il était assidu auprès de Philippe et voyait avec stupéfaction les signes et les grands miracles qui se produisaient.

Quand les apôtres qui étaient à Jérusalem apprirent que la Samarie avait accueilli la parole de Dieu, ils leur envoyèrent Pierre et Jean.

Ceux-ci, une fois descendus chez eux, prièrent pour eux afin qu'ils reçoivent l'Esprit saint. Car celui-ci n'était encore tombé sur aucun d'eux ; ils avaient seulement reçu le baptême pour le nom du Seigneur Jésus.

Alors Pierre et Jean posèrent les mains sur eux, et ils reçurent l'Esprit saint.

Lecture 2 : Galates 5, 22-23a

« Ce que l'Esprit-Saint produit, c'est l'amour, la joie,

la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi. »


Message 1 : La foi et la paix (François Rochat)

Dans sa lettre aux Galates, Paul dresse comme une liste des "fruits" que l'Esprit de Dieu produit en nous : amour, joie, paix, patience, bonté, bienveillance, foi, douceur, maîtrise de soi ... C'est au moyen de ces fruits que la première église s'est développée, et a grandi.

De ces fruits, des nouvelles graines ont été semées, et ainsi de suite.

Dans le livre des Actes, au chapitre 8, nous voyons Philippe (un des premiers diacres) annoncer la bonne nouvelle de Jésus Christ à des Samaritains.

Philippe a dû fuir Jérusalem, à cause de la persécution. Il se retrouve isolé, dans un territoire hostile, car Juifs et Samaritains s'excluent mutuellement.

Mais la foi de Philippe le pousse à donner ce qu'il a reçu. Jésus de Nazareth, c'est lui le Messie promis par Dieu, et il est le sauveur de tous. En lui nous sommes pardonnés de toutes nos fautes. Et les Samaritains se mettent à croire eux aussi !

Des miracles et des guérisons accompagnent son message, au point que la magie de Simon le magicien pâlit en comparaison. La puissance de l'Esprit de Dieu agit au travers de la foi de Philippe.

Les premiers disciples auraient pu être fâchés ou jaloux du succès de Philippe. Ne sont-ils pas les apôtres, les chefs ? De quel droit Philippe prêche-t-il, et à des Samaritains en plus ! Mais les disciples Pierre et Jean viennent à leur tour en Samarie, et ils prient avec ceux qui ont cru en Jésus, leurs anciens ennemis.

Et l'Esprit de Dieu vient sur eux, comme à la Pentecôte. C'est l'Esprit de paix, qui réconcilie, et ôte les murs de séparation.


Message 2 : L’amour et la bienveillance

(Christophe Schindelholz)

Dans un style qu’on pourrait qualifier de « pédagogique », l’apôtre Paul enseigne aux Galates quels sont les fruits de l’Esprit. Doit-on penser qu’il s’agit là d’une liste exhaustive ?

Tous ces fruits de l’Esprit sont-ils de valeur ou d’importance égale ?

Permettez-moi de relire rapidement cette liste :

Selon Paul, les fruits de l’Esprit sont l'amour, la joie, la paix, la patience, la bienveillance, la bonté, la fidélité, la douceur et la maîtrise de soi.

Ce que Paul présente ici, certains de nos contemporains les décriraient comme des qualités humanistes, éventuellement comme des valeurs chrétiennes. Mais pour nous, ce n’est pas que ça ! Chacun de ces fruits est un don de Dieu, un trésor que nous apporte l’Esprit-Saint.

A mon avis, cette liste n’est pas juste l’énumération des conseils à suivre pour être dans le droit chemin. Et ils ne sont pas tous d’égale importance …

Je pense que ce n’est pas un hasard si l’Amour est cité en premier. J’ai bien l’impression que ce fruit-là est le premier que Dieu nous donne à travers l’Esprit-Saint, et aussi le plus important. Le Seigneur souffle sur nous la capacité d’aimer, d’aimer sans compter et sans rien attendre en retour, à l’exemple de son Fils Jésus.

Et de ce fruit-là, l’Amour, dépendent tous les autres …

Peut-on faire preuve de patience sans Amour ?

Peut-on manifester de la bonté sans Amour ?

Peut-on être fidèle, doux et heureux sans Amour ?

L’Amour, c’est le commandement de Jésus. « Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimés ». Et ce n’est pas surprenant que ce commandement ait marqué l’apôtre Paul, au point qu’il le cite en premier parmi les fruits de l’Esprit.

Il doit être très difficile de vivre au quotidien ces fruits de l’Esprit et de les répandre autour de nous, si nous n’avons pas su accueillir le premier et le plus important de tous : l’Amour.

Il y a un autre de ces fruits de l’Esprit, cités par Paul, que j’aime beaucoup : c’est la bienveillance.

La bienveillance, c’est un mot un peu galvaudé aujourd’hui, un mot qu’on a tendance à mettre à toutes les sauces, en oubliant peu à peu ce qu’il signifie.

Etymologiquement, être bienveillant, c’est vouloir du bien à l’autre. La bienveillance, c’est un mélange d’altruisme et d’empathie, motivé par de bons sentiments.

Si vous préférez, être bienveillant envers son prochain, c’est faire l’effort de le comprendre et tenter de satisfaire ses besoins, pour le rendre heureux, dans un élan d’Amour …

Oui, dans un élan d’Amour ! Car comme je l’ai déjà dit, c’est l’Amour qui est forcément à l’origine de tout.


Allez … je me lance dans une définition plus concrète : « Etre bienveillant avec les autres, c’est faire preuve de patience et de maîtrise de soi. C’est offrir à son prochain sa fidélité, sa douceur et sa bonté. Être bienveillant, c’est rechercher la paix dans la joie. »

Je ne sais pas ce que vous pensez de ma définition, mais je trouve en tous cas qu’elle s’inspire pas mal de la lettre de Paul aux Galates.

La bienveillance, c’est peut-être le fruit de l’Esprit qui rassemble et résume tous les autres. Et lorsque ce sentiment est motivé par l’Amour, il ne peut que conduire à un monde meilleur.

C’est à coup sûr ce que Paul souhaitait aux Galates et ça nous rappelle évidemment ce que le même apôtre écrivait dans sa première lettre aux Corinthiens.

Relisez le début du chapitre 13, et notamment le verset 13 : “Maintenant, ces trois choses demeurent : la foi, l'espérance et l'amour. Mais la plus grande des trois est l'amour.”


Prière d’intercession

Seigneur,

Nous ne savons pas prier comme il faut ; viens toi-même en nous, intercéder par ton Esprit.

Avec ceux qui souffrent, ou qui désespèrent ;

avec ceux qui cherchent ou qui luttent,

avec ceux qui traversent l'épreuve ou le deuil,

avec ceux qui sont persécutés et exilés à cause de leur foi en Jésus Christ,

Nous te prions Seigneur !

Pour nos familles, nos voisins, nos collègues ;

Pour les enseignants et les élèves, les étudiants et les professeurs,

Pour le personnel soignant, ceux que nous connaissons et les autres, à l'hôpital ou à l'EMS

Pour celles et ceux qui gouvernent,

Nous te prions Seigneur !

Pour l'Eglise réformée et les autres églises, afin que l'Esprit d'unité nous rapproche toujours davantage, pour notre paroisse et ses responsables, afin qu'elle soit fidèle à la vocation que le Seigneur Jésus lui adresse, pour nos paroles et nos actes, afin qu'ils soient un témoignage de la Bonne Nouvelle,

Nous te prions Seigneur !

Seigneur, fais de moi un instrument de ta paix, Là où est la haine, que je mette l’amour. Là où est l’offense, que je mette le pardon. Là où est la discorde, que je mette l’union. Là où est l’erreur, que je mette la vérité. Là où est le doute, que je mette la foi. Là où est le désespoir, que je mette l’espérance. Là où sont les ténèbres, que je mette la lumière. Là où est la tristesse, que je mette la joie.

O Seigneur, que je ne cherche pas tant à être consolé qu’à consoler, à être compris qu’à comprendre, à être aimé qu’à aimer.

Car c’est en se donnant qu’on reçoit, c’est en s’oubliant qu’on se retrouve, c’est en pardonnant qu’on est pardonné, c’est en mourant qu’on ressuscite à l’éternelle vie.

Amen !


Annonces

Je vous rappelle que tous les prochains cultes auront lieu ici, à Payerne, jusqu’au 5 juillet.

Le culte du 12 juillet aura lieu à Ressudens et sera en principe suivi d’un pique-nique convivial et familial.


Notre Père

Redisons ensemble cette prière qui rassemble les chrétiens !

Bénédiction

Recevons la bénédiction de la part du Seigneur !

Que les fruits de l’Esprit s’épanouissent en nous.

Ce que nous avons reçu gratuitement, que nous

soyons capables de l’offrir à notre tour, tout autour

de nous, à tous ceux que le Seigneur mettra sur notre route.

Que Dieu qui est Père, Fils et Saint-Esprit nous

accompagne et nous guide. Qu’Il nous bénisse et nous protège !

Amen.



François Rochat et Christophe Schindelholz

0 vue
 

Rue des Rammes 11
1530 Payerne

©2020 par Paroisse de PACORE. Créé avec Wix.com